LA VILLE MEURTRIE

Je me souviens avec nostalgie de la ville que j’ai connue au début des années soixante. Au coin extrême de la Grand-Rue, un merveilleux hôtel, « le Brasseur » où se retrouvaient les « assossards » pour préparer leurs coups contre l’Establishment Catho qui campait vis-à-vis, dans une fabuleuse bâtisse portant le nom légendaire de « Versoffene Rosekranz ». Le Namur,…

Par Me Gaston Vogel 2 septembre 2021 Non

FIASCO D’UNE GUERRE SANS MERCI

Après 20 ans d’une guerre sans merci ayant entraîné d’innombrables morts civils et militaires, les Talibans sont de retour. On dit qu’ils sont d’épouvantables terroristes. C’est qu’on les confond avec Al-Qaïda. Pour rappel, Oussama Ben Laden, qui a signé l’attentat du 11 septembre 2001, n’était pas Taliban. Il avait d’ailleurs bénéficié de la sympathie de…

Par Me Gaston Vogel 18 août 2021 Non

LA BONTÉ DIVINE

Au moment crucial où la planète entière subit la malédiction du Covid, où on assiste à une explosion du nombre de malades qui viennent saturer les systèmes de santé, Sa Bonté divine a choisi de descendre vers ses ouailles éprouvées afin de leur ouvrir un espace d’espérance.  Elle se fait voir rarement, mais si elle…

Par Me Gaston Vogel 12 août 2021 Non

HIROSHIMA

La bombe est larguée le 6 août 1945 par la forteresse volante Enola Gay. En 1945 le Japon était à bout de force. Dans ses mémoires, Dwight Eisenhower écrit qu’en août 1945 le Japon était déjà battu, le recours à la bombe était inutile. Alors pourquoi cet épouvantable carnage ? Plus que la capitulation nippone, il…

Par Me Gaston Vogel 6 août 2021 Non

LOFY

Mon ami Lofy est décédé. Il vivait les dernières années une vie très dure, mais toujours entouré et assisté d’excellentes personnes, toutes dévouées et prêtes à tous les sacrifices pour soulager ses indicibles souffrances. Il habitait une maison superbe mais aux portes toujours ouvertes et donc à la portée de tous les salauds du monde.…

Par Me Gaston Vogel 28 juin 2021 Non

Au pays des dingues du non-sens

C’est avec délectation que j’ai lu au Tageblatt l’excellent texte de Kelly Meris sur les nouvelles conneries distillées dans deux « Misères » – celui présidé par la Bofferding et le second par l’inoubliable Meisch, personnage qui ne cesse de surprendre par ses éclairs d’intelligence. Désormais il est interdit d’être humain – on ne sera plus ni femme…

Par Me Gaston Vogel 28 juin 2021 Non