Lettre au Vice-Premier Ministre, Mr Etienne Schneider du 09.12.2015 concernant la mendicité criminelle en bande organisée

Vogel à Mr Pregno

Monsieur le Vice-Premier Ministre,

On vous a vu ce matin, bien calme et peu concerné, par le grave problème de la mendicité criminelle en bande organisée (3 ans de prison minimum).

Pourquoi faites-vous voter une loi sanctionnant sévèrement la traite des êtres humains, sans vous donner la peine de la voir appliquer ? Où sommes-nous ?

Quelle témérité que de prétendre qu’une loi pénale resterait inapplicable, parce que les auteurs seraient domiciliés à l’étranger, et dire cela à une époque où l’entraide judiciaire est multiple et constante.

Est-ce que votre cœur tzosialiste ne bat pas plus vite quand en flânant par les rues de la ville votre regard tombe sur les « travailleurs-mendiants » enveloppés dans leurs hardes et grelottant de froid ?

Comme ils se reconnaissent ouvriers-mendiants, au service de crapules, pourquoi ne faites-vous pas appliquer au moins le Code du travail qui ne tolère pas une telle exploitation hautement nocive à la santé.

C’est une voie à explorer.

Elle vous donnera peut-être le courage qui vous fait défaut.

Si Amazon ou telle autre grosse boîte réclamait contre l’inertie de l’Etat, parions que la loi serait aussitôt appliquée.

Recevez mes sentiments.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail