Réponse de Me Vogel à Mr SCUTTO du TAGEBLATT

Vogel à Mr Pregno

Concernant un article du 19.09.2015 du Tageblatt

Monsieur,

Vous avez la prétention d’être historien.

A vous lire, force est de constater que vous assumez avec légèreté les règles fondamentales qui président à l’exercice de cette discipline.

Vous manquez en effet d’objectivité et d’impartialité.

L’historien rapporte des faits et, avant de le faire, il prend un maximum d’informations.

Or vous affirmez sans avoir aucunement contrôlé au préalable les faits allégués.

Certains de vos collègues m’ont confirmé que votre grande faiblesse réside précisément dans le superficiel avec lequel vous traitez vos sujets.

Vos visites, par exemple, aux archives de l’Etat sont, paraît-il, rares, sinon inexistantes …

Dans vos élucubrations de samedi, vous faites une longue, inutile et ennuyeuse excursion dans le domaine de la mendicité au Moyen-Âge.

Vous auriez dû faire le point en 2014.

Le 9 avril 2014, notre Etat s’est donné une loi sur la mendicité criminelle.

J’apprends que vous n’en aviez pas un début d’une ombre de connaissance.

Dans une lettre que j’ai adressée au « Droit de l’Hommiste » PREGNO, j’ai mis les points sur les i.

Je vous en envoie copie et je joins les observations écrites du Directeur Régional de la Police qui me donne raison sur toute la ligne !

Vous voyez ainsi que, dans ma lettre ouverte à la Bourgmestre, je n’ai pas visé la mendicité mais la mendicité criminelle qui s’est installée cyniquement dans notre Ville.

Vous devriez avoir honte de ne pas savoir et d’écrire quand même.

Votre arrogance est directement proportionnelle à votre incompétence.

Je plains les étudiants qui doivent vous subir.

Vous n’êtes pas un historien, mais au mieux un histrion, et c’est en cette qualité que vous auriez fait le bonheur des mendiants du Moyen-Âge.

Recevez les sentiments que vous croyez pouvoir vous attribuer après une si minable prestation.

Gaston VOGEL

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail