Lettre au Président de la Chambre des Députés Mr DI BARTOLOMEO

Lettre au Président de la Chambre des Députés Mr DI BARTOLOMEO

12 juin 2019 Non Par Me Gaston Vogel

Monsieur le Président,

J’aime à vous écrire des lettres sensibles.

Je sais que vous appréciez que je m’occupe du bien-être de mon prochain, car en chrétienté nous sommes tous des frères et sœurs, n’est-ce pas ?

Je trouve notre frère Asselborn de plus en plus drôle et confus.

Cet état serait-il dû une fois de plus à la pratique de la bicyclette ?

Il est un passionné du guidon – certes, il y a le Vert Bausch qui fait autant, mais de manière moins innocente.

Il sort en vélo du parking après y avoir stationné sa luxueuse « limou ». 

Cela fait simple – chez Asselborn c’est plus pur.

Notre frère des affaires étranges doit pourtant comprendre qu’en passant ses loisirs sur la selle il donne un mauvais exemple aux jeunes qui sont à l’âge de procréer.    

La selle provoque en effet un trouble majeur de la libido.

Les testicules sous l’effet Joule se mutent en grains de café et ne sont plus bons à rien.

Très mauvais pour la démographie qui doit, en votre qualité de père de la nation, vous intéresser au plus haut point.

Je vous avais déjà entretenu sur ce sujet angoissant (n’ayez pas peur, je n’introduirai pas de pétition), mais voilà que je suis confirmé dans mes appréhensions par le Dr Saldman, qui vient d’éditer un livre passionnant : « Votre santé sans risque » et où on peut lire ces passages inquiétants (voir photocopie) qui me donneraient la chair de poule si je m’appelais Asselborn.

Certes l’auteur vise la libido féminine – mais ce qui est mauvais pour le vagin est à tout le moins aussi nocif pour les « testis ».

À force de monter en selle, le mystérieux réflexe crémasterien s’évanouit à son tour.

Mon Dieu !

Vous voyez ce que ça coûte de jouer au simple.

Seul remède à cette misère sportive : gratter une noix de muscade – c’est le filtre d’amour qui, quand tout est foutu, augmente la libido.

Dr Frédéric Saldmann – Votre santé sans risque – Albin Michel 2017.

Avec mon profond respect.

p. Gaston VOGEL.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail