Lettre ouverte à Mme le Bourgmestre de la ville de Luxembourg

Lettre ouverte à Mme le Bourgmestre de la ville de Luxembourg

19 février 2021 0 Par Me Gaston Vogel

Madame le Bourgmestre,

Les autorités judiciaires de Nancy, très diligentes, ont réussi à mettre la main sur 21 Roms qui se rendaient coupables de traite d’êtres humains et de vols.

Ils ont eu de la prison ferme.

Ces individus ont vendu des femmes comme épouses.

Inouï.

Vous relierez l’article 3 de la loi de 2014 qui est à ce jour resté lettre morte au pays de Marie.

Je crois que vous devriez faire enquêter sur la question de savoir si l’un ou l’autre des 3 clans était opératif au Luxembourg (cela m’étonnerait si tel n’était pas le cas – le propre de ces gens est de voyager tout le temps d’une ville et d’un pays à l’autre) et ce qui à l’époque avait été ou aurait pu être entrepris contre eux.

Actuellement, on assiste à une recrudescence du nombre des mendiants en état de servitude, obligés de s’humilier et de ramasser de l’argent pour quelques caïds qui les attendent le soir dans la périphérie du pays, souvent à la clé, des coups si les bols ne sont pas suffisamment remplis.

On les voit occuper la nuit, la plupart des entrées de commerce de la ville de Luxembourg.

C’est aussi rafraîchissant que sécurisant de voir l’artère principale de la ville se transformer en dortoir.

Personne ne vient en aide à ces pauvres gens laissés pour compte – pour compte de qui ?

Depuis 2015 où je suis intervenu, peu a été entrepris pour assainir la situation.

Recevez, Madame le Bourgmestre, l’expression de mes sentiments distingués.

p. Gaston VOGEL.

En annexe : Article du journal le Figaro du 18.02.2021

Article du journal l’Essentiel du 18.02.2021

 

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail