RILKE ET LES HINTERWELTEN

20 novembre 2020 0 Par Me Gaston Vogel

HIERSEIN IST HERRLICH – Duineser Elegien VII

Voici deux extraits de l’oeuvre de Rilke que la plupart ne connaissent pas, ou plutôt ne veulent pas connaître.

Si je devais tomber dans une maladie grave, qui pourrait me troubler également l’esprit, je prie, bien plus, je conjure mes amis de tenir éloignée de moi toute assistance d’un prêtre qui pourrait se proposer. Il est bien assez fâcheux que, dans les misères corporelles de ma nature, j’aie dû admettre l’intermédiaire et le négociateur en la personne du médecin; pour le mouvement de mon âme orienté vers l’Ouvert, toute intercession ecclésiastique serait blessante et contraire.

Les qualités sont retirées à Dieu, qui est devenu l’Indicible, elles font retour à la création, à l’amour et à la mort… Pour celui -là seul qui de l’abîme fait de sa demeure, les cieux envoyés en avant font demi-tour, et vers lui seul revient tout ce qui était profondément et intimement d’ici et que l’Eglise a détourné au profit de l’au-delà; tous les anges consentent à la terre et chantent ses louanges.

Facebooktwitterredditpinterestlinkedinmail